Blog / Bulletin d’information

Asphalt with arrows.

Coûts de défaillance : en parler ou y remédier ?

Banner Faalkosten: praat je erover of doe je er wat aan?

Questionnés sur les effets de la réduction des coûts liés à l’intégration de la planification, du dispatching, de l’exécution et de l’administration, nous avons fortement tendance à ne considérer que les coûts directs. Cela est inadapté, une solution intégrée pour tous les processus dans le secteur de l’installation ou les secteurs apparentés peut très simplement se décrire comme la réalisation de la transparence par suite d’une communication parfaite.

Quand on prend le phénomène des coûts de défaillance auxquels on a tendance à appliquer, selon les secteurs, un pourcentage compris entre 8 et 15% du chiffre d’affaires total, il devient dès lors évident qu’il existe un potentiel de réduction des coûts immédiat à hauteur de ces pourcentages.

Comment apparaît la réduction des coûts de défaillance ?
Le temps de service budgétisé (le calcul préalable) a été déterminé et il sert de limite au planning. Pour tout dire, le temps planifié pour une mission ne peut plus être supérieur au temps budgétisé. La raison en est que le calcul préalable et le planning sont étroitement liés. Dès que vous planifiez plus d’heures que prévu, le responsable de projet est informé, il intervient et il empêche l’affectation des heures planifiées. La première réduction de coûts a été réalisée.

Puis le travail est effectué conformément au planning. En divisant le planning en activités, nous pouvons vérifier par activité si le temps d’exécution correspond au temps planifié. Si le temps planifié est dépassé, les conséquences de ce dépassement sont répercutées sur le planning de projet global (extrapolation). Ce premier dépassement du planning est répercuté conformément aux prévisions sur le délai de livraison attendu du projet. Le responsable de projet est informé à temps de ce retard, il peut l’empêcher ou le traduire en revenus supplémentaires nécessaires. La deuxième réduction de coûts a été réalisée.

L’administration s’effectue alors de manière continue, entièrement automatique et sans la moindre intervention de l’employé chargé de l’exécution. L’information enregistrée par mission, par projet et par employé est traitée de manière centrale et automatisée. 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7. Il n’y a pas de période de pointe au niveau de l’administration et grâce à l’approche globale, les données traitées sont aussi directement disponibles pour tous les processus de facturation, réajustement, rémunération, compensation y afférents. La troisième réduction de coûts a été réalisée.

Réduction des coûts de défaillance : des données fiables clés

En matière de réduction des coûts de défaillance, les organisations ont intérêt à disposer de données fiables. Cela vaut notamment pour les organisations avec des employés itinérants. Des employés qui souvent ne travaillent pas dans un mais dans plusieurs endroits et sur plusieurs projets. Nos solutions offrent un aperçu complet des activités des employés itinérants. Ils ne sont plus rattachés à un seul lieu de travail et leurs heures sont toujours compensées, facturées et rémunérées correctement.

Depuis plus de 15 ans, Fleet Complete optimalise les organisations avec des systèmes logiciels de pointe pour les employés itinérants. En fournissant des informations factuelles, fiables à 100%, Fleet Complete augmente la transparence et l’efficacité des organisations. Nous nous distinguons en fournissant des solutions clients personnalisées et conviviales.